L’électricité via le soleil : l’énergie solaire

L’énergie solaire est une source énergétique provenant des rayons du soleil. Elle permet de faire de l’électricité par le biais de centrales solaires thermiques ou de panneaux photovoltaïques via la lumière des rayons du soleil interceptée par des panneaux solaires.

Energie solaire : pas de gaz à effets de serre

L’énergie solaire est propre et non émettrice de gaz à effet de serre. De plus, elle est inépuisable, gratuite et disponible dans le monde entier puisque elle émane du soleil, astre situé à 150 millions de kilomètres de la terre.
Une installation solaire dépend de trois éléments : panneaux photovoltaïques, onduleur et compteur. Ces éléments-clés récupèrent l’énergie émise par le soleil, la transforment en électricité et la redistribuent aux usagers connectés au réseau.
Les panneaux photovoltaïques transforment la lumière solaire en courant électrique continu.
L’onduleur transforme l’électricité, ainsi obtenue, en courant compatible avec le réseau.
Le compteur évalue la quantité de courant réintroduit dans le réseau.

Panneaux solaires d’appoints

Peut être avez vous des petits équipements extérieurs qui nécessitent une alimentation électrique, comme par exemple une pompe de relevage d’eaux de pluie etc. Il existe des petites solutions d’appoints permettant d’améner de l’électricité avec un petit panneau solaire, comme celui ci proposé par SCS Sentinel.

Maison bioclimatique

Une maison bioclimatique est une maison qui optimise ses ressources environnementales aux fins d’alléger, voire supprimer, sa consommation d’énergie, réduire son impact sur l’environnement et aboutir ainsi au bien-être de ses occupants, sans gaspillage.
Le principe en est simple : on se pare du vent au maximum, on utilise le soleil l’hiver et on s’en protège l’été. Le confort thermique est au cœur de la maison bioclimatique.
Les murs exposés au sud doivent être épais afin d’accumuler la chaleur du jour en hiver et la restituer durant la nuit. On peut les végétaliser : au sud feuilles caduques (glycine, vigne vierge) et à l’est feuilles persistantes (lierre). Ces végétaux protègeront les murs du soleil trop ardent de l’été mais laisseront passer le soleil l’hiver.
Sur la façade nord, il est conseillé d’avoir une toiture basse et un minimum d’ouverture, voire pas du tout.
Quant à la terrasse, pas de dalles en ciment ou en pierre qui renvoient la chaleur vers la maison, de nuit comme de jour. Place au bois et à la végétation !
L’isolation est primordiale pour une maison bioclimatique. Evitons le trio parpaing-isolant-placo, le plus répandu en France, mais qui a fait son temps. Favorisons plutôt la terre, le bois, la brique. L’isolation par l’extérieur est beaucoup plus performante que celle faite par l’intérieu. Des doubles vitrages, voire triples, à l’argon procureront une excellente isolation.